Header Ads

Header ADS

Guinée: La société civile lance une série de manifestation suite à l’augmentation du prix de carburant par le Gouvernement


Guinée: La société civile lance une série de manifestation suite à l’augmentation du prix de carburant par le Gouvernement

Suite à la déclaration rendue publique la nuit du 30 juin 2018 sur les ondes des médias publics stipulant l'augmentation du prix du carburant par le gouvernement, une rencontre d'urgence a été tenue ce lundi 02 juillet 2018 par les organisations de la société Guinéenne réunies au sein des ‘’forces sociales Guinéenne’’ dans les locaux de la PCUD pour analyser cet état de fait qui paralyse toutes activités sociopolitique du Pays et ensuite prendre des mesures qui s’imposent.


Guinée: La société civile lance une série de manifestation suite à l’augmentation du prix de carburant par le Gouvernement1

Après des heures de concertation en synergie, à la sortie une déclaration a été rendu publique par les différents membres de la société Civile présents qui appellent à une mobilisation générale pour contraindre le gouvernement à revoir sa décision.  

Monsieur Sékou Kondouno membre du Balais citoyen déclare : « Les forces sociales de Guinée invitent les citoyens à un sursaut national à travers une série de manifestations citoyennes qui commence par une journée ville morte prévue le mercredi 04 juillet 2018 sur toute l'étendue du territoire national ».

Poursuivant, Monsieur Kondouno sékou lance un appel aux autres organisations de la société civile de s’associer à l’initiative afin de défendre l’intérêt de la population : « nous lançons un appel aux acteurs sociaux (syndicats, organisations de la société civile, patronat, média) à s'associer à cette initiative destinée à défendre les intérêts des populations ».

Pour le respect de ce mot d'ordre,  Monsieur Sékou au nom de la société civile guinéenne appelle toutes les corporations au suivi de cette déclaration : « aux fonctionnaires de tous les secteurs, aux membres des organisations socioprofessionnelles, aux travailleurs de secteur bancaire, minier, portuaire, judiciaire, des assurances, des télécommunications, ainsi qu'aux opérateurs économiques, commerçants, enseignants et étudiants des universités publiques et privées, des jeunes transporteurs, des exploitants de moto-taxis, à respecter ce mot d'ordre de ''ville morte'' pour exprimer leur désapprobation face à cette augmentation du prix du carburant et leur ras-le-bol contre la mauvaise gouvernance en Guinée » rajoute-t-il.

Par ailleurs, la CNTG s'apprête à lancer une alerte au gouvernement.

 Mansaré Naby Moussa pour Madaliouradio
 666-144-250

1 commentaire:

Images de thèmes de timhughes. Fourni par Blogger.